Document sans titre
 
 



L’Association
FRACTAL

  1 - L'Association
2 - Historique
3 - Objectifs
4 - Statuts
5 - Réglement intérieur
6 - Organigramme
7 - Fonctionnement
  8 - Devenir membre
 
 
 
Login
Mdp


 

FRACTAL souhaite et
a besoin d'étoffer son bureau…

 
 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici. 

 
 

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le Forum :::..
Accueil :::..
   
 
 
 
 
Articles
Hétéro évaluation du rapport collaboratif (Cungi) par le 15.02.2011.

Hétéro évaluation du rapport collaboratif (Cungi)

L’échelle suivante est une méthode complète d’évaluation des habiletés pour établir un rapport collaboratif avec un patient.

Prenez bien le temps de la lire complètement ainsi que le guide de notation avant de commencer à vous en servir.

Ensuite à partir d’un entretien filmé ou directement observé, évaluez chaque item sur une échelle de 0 à 5 en vous aidant du guide de notation. Prenez bien le temps de discuter chaque score en tenant compte des faits plutôt que des impressions sur les faits.

Cette échelle est une excellente méthode :

- Pour la supervision ;
- Pour l’enseignement ;
- Pour mettre en évidence les difficultés que rencontre le
thérapeute et ainsi mieux savoir comment y remédier ;
- Pour faire le point sur les acquis et mesurer les
progrès.

Un tableau de progression est possible pour l’évaluation complète ou partielle si seulement certaines rubriques sont concernées.

Échelle d’évaluation du thérapeute

Nom et prénom du thérapeute :
Nom et prénom du patient :
Date de la séance :
Diagnostic et type de thérapie :


Observation du comportement du thérapeute.


1 Le non-verbal du thérapeute est congruent avec le contenu du message. Il renforce la clarté du
message, diminue la résistance et la réactance, favorise l’alliance
thérapeutique.


Observation du style relationnel.


2 Quand des symétries et des complémentarités non souhaitables surviennent, le thérapeute sait désamorcer le problème.

Techniques d’entretien

Les quatre R

3 Le thérapeute recontextualise.
4 Le thérapeute reformule.
5 Le thérapeute résume.
6 Le thérapeute renforce.
7 Le thérapeute utilise les quatre R de manière souple et adaptée.

Le questionnement socratique

8 Le thérapeute pose des questions de manière à aider le patient à modifier ses perspectives et donc à se centrer davantage sur la thérapie plutôt que sur la relation interindividuelle.

La clarification du message :

9 Le thérapeute clarifie bien, le nonverbal et le verbal du patient plutôt que de l’interpréter.

La révélation sur soi:

10 Le thérapeute verbalise quand c’est utile, ses émotions, ses sentiments ses avis et plus généralement ce qu’il pense.

Observation des composantes non verbales du patient

11 Le thérapeute observe les composantes non verbales du patient qui indiquent que l’alliance thérapeutique est installée ou ne l’est pas.

Feedbacks du patient

12 Le thérapeute écoute et tient compte des feedbacks du patient pour établir maintenir et développer le rapport collaboratif.

Résistances et réactances

13 Le thérapeute met bien en évidence au niveau verbal et non verbal les
résistances et les réactances du patient. Il sait bien désamorcer les résistances et les réactances avec


Les techniques d’entretien.


Utilisation des stades motivationnels :

14 Le thérapeute repère bien le stade correspondant à la situation thérapeutique et sait adapter les méthodes en conséquence.

Le format de séance :

15 Accueil.
16 Revue des tâches assignées.
17 Agenda de séance.
18 Travail de séance.
19 Mise au point des tâches assignées.
20 Résumé.
21 Feedback.

Les pièges pour la thérapie :

22 Le thérapeute ne cherche pas à convaincre.
23 Le thérapeute ne débats pas.
24 Le questionnement du thérapeute n’est pas trop administratif.
25 Le thérapeute n’essaie pas de modifier une position réaliste.
26 Le thérapeute ne cherche pas à faire dire au patient ce qu’il attend qu’il dise.
27 Le thérapeute ne travaille pas à la place du patient.
28 Le thérapeute ne va pas trop vite.
29 Le thérapeute ne va pas trop lentement.


Évaluation du résultat.


Le rapport collaboratif est :

30 Assez empathique (centré sur la réalité que vit le patient)
31 Assez authentique (le thérapeute paraît à l’aise, même dans les situations fortement émotionnelles et affectives)
32 Assez chaleureux (le thérapeute semble trouver le patient sympathique)

Le thérapeute est assez professionnel :

33 Son statut est bien respecté.
34 Le thérapeute applique correctement les méthodes pour établir l’alliance thérapeutique, recueillir les
informations, conceptualiser les problèmes de manière collaborative avec le patient, utiliser les méthodes thérapeutiques et évaluer. Le format des séances est bien respecté.


Evaluation globale.


35 Le rapport collaboratif est bien installé : thérapeute et patient travaillent ensemble pour la thérapie.

Total des notes : de 0 à 175

 
  Articles (1157458)

 


Informations
pratiques
 
 
 
4 - Formation FRACTAL à destination :
  • Des professionnels
  • Du Public
 
 
 
 
 
 
10 - Partenaires de FRACTAL
  • Institutionnels
  • Privés
 
 
 
 
RECHERCHER :::..

Espace
adhésions
 
La Newsletter Fractal


INSCRIPTION
DESINSCRIPTION
 
..:: Téléchargements-
 
  Indices de fréquentation
 
 

 

© www.fractal.asso.fr