Document sans titre
 
 



L’Association
FRACTAL

  1 - L'Association
2 - Historique
3 - Objectifs
4 - Statuts
5 - Réglement intérieur
6 - Organigramme
7 - Fonctionnement
  8 - Devenir membre
 
 
 
Login
Mdp


 

FRACTAL souhaite et
a besoin d'étoffer son bureau…

 
 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici. 

 
 

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le Forum :::..
Accueil :::..
   
 
 
 
 
Articles
Le plan cancer I par le 20.12.2007.

En 1996, les dépenses par habitant pour la prévention sont à titre d’exemples de 40,5 francs en Arizona, 29,3 dans le Massachusetts, 9,3 dans le Victoria, 8,6 en Californie, 5,6 au Canada, 2,27 au Danemark, 1 aux NL, 0,9 au RU et de 0,04 en France. En France, il a été donné 14 fois plus en 2003 soit environ 0,9 franc par habitant et par an pour la prévention. L’OMS recommande de prélever environ 1 % des recettes fiscales.

Il a été lancé le 24 mars 2003 et a pour but d’ici 2008, de réduire de 30 % le tabagisme des jeunes et de 20 % celui des adultes

Les 7 mesures :

- 4: rendre de plus en plus difficile l’accès au tabac.


L’augmentation début 2003 (11 % ?) a permis une baisse des ventes de 6,6 %
Les augmentations des prix dont celle de 18 % , le 20/10/2003, pourraient permettre d’atteindre avant 2008 les objectifs
Gérard Dubois (GD) :
augmentation des prix début 2002 (7 à 10 %) a permis une baisse des vente de 3,5 % (les 4 grands groupes cigarettiers ont alors lancé une marque avec un prix d’appel pour les jeunes) et l’augmentation début 2003 a entraîné une baisse des ventes de 7,7 %.
Il faut continuer d’augmenter la part fixe sur les produits du tabac et lutter contre la contrebande organisée en partie par les IT

- 5 : faire appliquer l’interdiction de fumer dans les lieux collectifs


Les médecins de santé publique et les ingénieurs d’hygiène et de santé (bar et restaurant) ont été désignés pour vérifier l’application de la loi Evin
Des mesures ont été prises dans les hôpitaux, les lieux d’enseignement et les entreprises (Bertrand Dautzenberg, BD)
Les entreprises ont la responsabilité de donner un air de la meilleure qualité possible pour le personnel et les usagers
CIRC et BIT, fumée secondaire cancérogène
Carex, la fumée est le cancérogène le plus répandu sur les lieux de travail
(1156000 sont exposés plus des ¾ de leur temps de travail à la fumée des autres) Entreprise sans Tabac n’est pas un état, mais une dynamique (comparaison avec le modèle transthéorique des stades de l’entreprise)

La charte (idem HST) :

• Aider les fumeurs à ne pas fumer pendant le travail ou à arrêter complètement
• Protéger les non-fumeurs
• Offrir un environnement sain aux usagers
• Augmenter les performances de l’entreprise

o GD, la loi n’est pas appliquée dans les bars et restaurants et sur les lieux de travail et pourtant près de 90 % des français désirent être protégés

- 6 : Mettre en place des opérations « écoles sans tabac »


o Etablissements pilotes (loi du 31 juillet 2003 devant être appliquée au 1/11/2003)>br> - 7 : Faire appliquer l’interdiction de la promotion du tabac (GD)

o Les actions judiciaires ont été menées par le CNCT.
o La pression juridique doit être maintenue sur les IT
o Nécessité d’établir une responsabilité pénale de la personne morale

- 8 : Mobiliser les associations dans la lutte contre le tabac (0,6 million d’euros en 2002)


o 2 millions d’euros pour les campagnes nationales
? « le tabac, rien ne peut l’arrêter à part vous », jusqu’au 20 Juin, sur les chaînes hertziennes, câble et satellite, 3 fois plus de risque de faire un accident cardiaque, 10 fois plus de risque de faire un cancer de la gorge
? 10000 affiches visibles jusqu’au 16 Juin « Faisons de notre corps, un espace non fumeur ».
? Affichettes (hôpitaux, CPAM, CODES, comités de lutte contre le tabac) « 2000 victoires par jour »
? 21 Juin au 11 Juillet, campagne radio, un tabacologue et un appelant de TIS
? Kits pratiques envoyés aux médecins et pharmaciens
o 4 millions d’euros pour les associations régionales (entreprises et lieux d’enseignements)
o GD :
? 30 associations regroupées pour la plupart dans l’alliance contre le tabac

- 9 : Aider à l’arrêt du tabac par des actions volontaristes


o INPES et nouveaux avertissements sanitaires (GD, l’INPES est la seule à faire de la communication)
o Site internet INPES interactif en 2005, inscrit sur les paquets de cigarettes
o Renforcement des 236 consultations hospitalières
o TSN gratuits ou partiellement remboursés :
? Personnel hospitalier , le RHST en partenariat avec le ministère de la santé a entrepris l’action « ce mois-ci, j’arrête » pour les 150 établissements hospitaliers adhérents au RHST
• Volontariat du directeur de l’établissement, du médecin tabacologue et/ou du médecin du travail chargé du suivi
• Gratuité pour un mois de patchs 15 mg/16 heures pour les agents inscrits (envoi au service s’occupant du suivi)
• Mise à disposition d’un analyseur FIM (cadeau si l’établissement retournait les fiches d’évaluation)
• 7005 fumeurs se sont inscrits. 3 réunions sur un mois, et les 2 dernières en groupes plus restreints.
• Consultations des résultats sur www.hopitalsanstabac.org
? Personnels et élèves des écoles (gratuits)
? 3 régions pilotes (TSN partiellement remboursés), Béatrice Le maître
• Anne-Laurence Le Faou (HEGP)
• Alsace, Basse-Normandie, Languedoc-Roussillon
• Fumeurs de plus de 18 ans consultant pour arrêt du tabac • Le coût est avancé pour expliquer :
o Absence engagement (à évaluer)
o Abandon rapide TSN (donc échec à évaluer)
• 2 groupes parallèles, 0 % et 65 % de remboursement, 1324 fumeurs au total pour mettre en évidence une différence de 10 %
• TSN seulement
• Début en octobre 2004 (inclusion sur 3 mois) et suivi un an, et donc résultats début 2006.
? 170000 bénéficiaires de la CMU (Alsace, Basse-Normandie, Languedoc-Roussillon)
• Gratuité
• A partir de janvier 2005
• Consultation du MG
• Coût de 3 millions d’Euros (si mesure positive, généralisation possible)
? Extension de la gratuité des TSN pour les précaires à tous les CES de France
? TSN possibles pour les détenus
o Nouvelles recommandations AFFSAPS (cardiopathies)
o GD :
? Les campagnes doivent être puissantes, renouvelées, émotionnelles et doivent pointer non le comportement, mais le produit ou les IT pour obtenir la « dénormalisation » du tabac
? L’arrêt du tabac chez les adultes est la seule modalité pour faire baisser la mortalité dans les prochaines années et il faut ainsi renforcer le réseau d’aide à l’arrêt (sans aide, 3 % de réussite à l’arrêt pour les fumeurs très dépendants)

- 10 : Lutter contre le tabagisme des femmes enceintes (information dans les maternités, sensibilisation du personnel soignant, accès aux consultations de sevrage)


JF Mattéï et l’harmonisation européenne (Conseils Santé de la communauté européenne)


- Directive européenne et interdiction de la publicité transfrontalière pour le tabac
- Ratification de la convention-cadre anti-tabac de l’OMS
- Harmonisation de la fiscalité par le haut

GD : « On ne résout pas les problèmes avec ceux qui les ont créés, Albert Einstein »

- La MILDT entre 1998 et 2001 a eu une politique « addiction » ayant abouti à une stagnation de la vente du tabac et à une envolée de la consommation du cannabis
- L’expérience internationale montre que la lutte contre le tabagisme n’est efficace que si elle est autonome et financée
- Les IT ont une stratégie internationale, et donc la réponse doit être internationale :
o Soutien pour la mise en œuvre de la convention-cadre de l’OMS (21/05/2003)
o Préparations techniques des directives européennes :
? Publicité
? Produits du tabac
o Donner la responsabilité à la commission européenne dans le domaine de la santé

BD :

- 1991/1997 : moins 11 % (loi Evin)
- 1998/2001 : stabilité voire augmentation en 2001 (MILDT et politique « addiction »). Création des UCT et faible hausse des prix
- depuis 2002 : MILDT (addiction et produit). L’attaque du produit a provoqué une chute spectaculaire de la consommation

 
  Articles (1156962)

 


Informations
pratiques
 
 
 
4 - Formation FRACTAL à destination :
  • Des professionnels
  • Du Public
 
 
 
 
 
 
10 - Partenaires de FRACTAL
  • Institutionnels
  • Privés
 
 
 
 
RECHERCHER :::..

Espace
adhésions
 
La Newsletter Fractal


INSCRIPTION
DESINSCRIPTION
 
..:: Téléchargements-
 
  Indices de fréquentation
 
 

 

© www.fractal.asso.fr