Document sans titre
 
 



L’Association
FRACTAL

  1 - L'Association
2 - Historique
3 - Objectifs
4 - Statuts
5 - Réglement intérieur
6 - Organigramme
7 - Fonctionnement
  8 - Devenir membre
 
 
 
Login
Mdp


 

FRACTAL souhaite et
a besoin d'étoffer son bureau…

 
 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici. 

 
 

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le Forum :::..
Accueil :::..
   
 
 
 
 
Articles
Cigarette électronique (Bertrand Dautzenberg et Jacques le Houézec) le 8 juin 2013 par le 15.06.2013.

Forum Médical sur le Tabagisme ou FMT(Paris, 8 juin 2013)

Bertrand Dautzenberg, Jacques Le Houézec et une trentaine de tabacologues (atelier)

J'ai ajouté mes commentaires


PREPS des cigarettiers début des années 2000

Odeur de cramé
- Pas de hit throat
- Pas de nicotine

Echec

Premières e cigarettes (2004/2009)

Polosa : Pas de différences significatives. L’étiquette ne fait pas tout
- 3 à 4 % d’eau : une sorte de vapeur
- Inventée par des marchands
- Choix du terme vapoteurs sur les forums (21,4 % de votes en faveur)

2010 :

- e cigarettes de mieux en mieux fabriquées
-100 fois de moins de nitrosamines par rapport au snuss (si on laisse chauffer à sec : augmentation des nitrosamines)
- Le fumeur « extrait » environ 1 mg de nicotine d’une cigarette conventionnelle
- Le vapoteur en prélève la moitié. Ainsi, la nicotine sérique est identique avec la e cigarette et la cigarette conventionnelle pour un même fumeur
- 5 millions de français l’ont essayé et 1 million l’utilise régulièrement
- Les vapoteurs ont inventé, bricolé (des grands réservoirs par exemple) et les industriels ont suivi. Par exemple, les e cigarettes actuelles ont un réservoir et une batterie qui tiennent la journée

Flouris (2013)

- Vapotage passif : un peu (très peu) de cotinine chez ceux qui « subissent »
- La cinétique du C max : entre le spray buccal et la cigarette conventionnelle
- L’absorption est en partie buccale et pulmonaire

La e cigarette s’est donc améliorée de façon colossale depuis 2 à 3 ans. Entre autre dans le e liquide, on ne trouve plus d’éthylène glycol.

Une recharge coûte environ 1 cent d’euro (voire 1,5 cent le ml) et est revendue 6 euros.

Alpha liquid produit du e liquide. Il s’agit d’une énorme boite française qui respecte toutes les normes alimentaires, pharmaceutiques. Ainsi si une réglementation se mettait en place, elle serait à jour en une semaine

Produits dans la vapeur :

- Cancérogènes : O
- CO : 0
- Particules fines : 0
- Irritants : Très peu (un peu, pas les mêmes que ceux trouvés dans la fumée de cigarette)
- Nicotine (97 % des e cigarettes vendues le sont avec nicotine selon JF Etter, et 2/3 selon les marchands).
- Le PG (propylène Glycol) existe aussi dans la cigarette (pour éviter qu’il dessèche).
- Serait-elle addictive : Sur les forums, les utilisateurs signalent qu’ils peuvent l’oublier quelques heures, une journée. Permettrait-elle une diminution de la dépendance ?
- Solvants : de 5 à 100 fois moins que dans la fumée

La baisse de la « posologie » est identique pour la e cigarette et les TSN. Il semblerait (selon les forums) que cette baisse se fasse sans aucun effort. Il n’existe pas l’effort d’arrêter !!!
Ainsi, des vapoteurs qui voulaient voir ce que cela donnait, sans l’idée d’arrêter, se sont fait piéger ! En fait, tous les fumeurs (presque tous. Ce n'est pas vrai) voudraient arrêter sans l’effort que cela coûte (le truc, la méthode !). 30 % voudraient arrêter avec une baguette magique. La cigarette permettrait-elle un plaisir… ou une absence de déplaisir (de l’arrêt) ?

Cotinine multipliée par 13 et ensuite divisée par 2 (ce qui passe)

La e cigarette est un système plus fiable pour délivrer la nicotine

Il existerait selon BD, 2 populations différentes :

- Consultations de tabacologie : 5 % des fumeurs
- Le cœur de cible : Tous les gens qui ne viendront pas en consultation

Si 20 % des fumeurs utilisaient la e cigarette, l’effet serait considérable sur la santé publique

Les industries du tabac s’intéressent aussi aux non-fumeurs (voir rapport OFTa : RJ Reynolds).

Cela accrédite ma thèse "industrielle" la e cigarette n'est pas qu'un produit de sevrage (avec la question de la rechute) mais c'est aussi une produit de fumage

Provoquerait-elle une initiation, une entrée dans le tabagisme ? (Bertrand Dautzenberg le pense ce qui n’est pas le cas de Jacques Le Houézec). Selon moi, rien n'est bien démonstratif à ce sujet !

Je pose la question concernant l’interdiction de vente aux moins de 18 ans qui me semble inapplicable voir contreproductive. La réponse est incompréhensible

Pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes : Selon le Pr Dautzenberg, la e cigarette serait un avantage par rapport au tabagisme classique

Je demande au Pr Dautzenberg ce qu’il pense d’une ECR chez des cardiaques ou des BPCO : Il en rêve..

Il constate (déplore ?) que la France a la tradition des études observationnelles et pas la culture de l’expérimentation

Je mets en avant une risque en précisant que je suis d’accord sur les possibilités de sevrage des cigarettes par la e cigarette, rappelant que le tabagisme est une addiction, une maladie chronique.

Je doute de ses capacités, non pas à gérer les conditionnements pavloviens (les circonstances), mais à gérer les conséquences skinériennes, comme la gestion du plaisir archaïque (phylogénétiquement inscrit), de l’ennui, de la pression (l’angoisse, la colère) . Pas de réponse (ils ne semblent pas avoir compris)

Je rappelle l’existence du site AIDUCE, et en particulier de la directive européenne de fin 2012,
délimitant la frontière entre les produits de consommation courante et les médicaments pour les produits contenant de la nicotine.

Le Pr Dautzenberg indique que le niveau a été abaissé de 2 mg/ml à 1 mg/ml (je croyais que nous étions à 4 mg/ml). Dans les 2 cas, c’est fort peu et ainsi toutes les e cigarettes deviendraient des médicaments et donc passerait par la moulinette des AMM (européenne ou de l’ANSM pour la France).

Selon, BD, le parlement (européen ?) « coulera » cette proposition de directive européenne. De toute manière, en cas d’acceptation, l’application ne se ferait qu’en 2017

Une personne demande : Quels sont les dosages des recharges de e cigarette ?

Il est répondu 3 dosages. Je n'ai pas écouté les précisions car cela est inexact (voir enquête de Santé magazine que j'ai devant moi). Je le mentionne. Il m'est répondu que ces e cigarettes sont vendues par Internet (ce qui est auusi inexact)

Le Dr Peiffer demande : " Qui dans l'assistance recommanderait la e cigarette ? ": Presque toutes les mains se lèvent. (Surtout après l'exposé)

Je compléte : "Et qui ne la proposerait pas ?"

3 mains se lèvent et seule une personne est questionnée (Dommage !) : "Pour des raisons d'allergie"; BD : 3 études ont montré au congrès de la SPLF que la e cigarette ne provoquait aucune allergie, encore qu’il est possible qu’un jour, un e liquide contienne du kiwi ou de la cacahuète et provoque des accidents allergiques

Une personne de l'assistance interroge le binôme : "Qu'en est-il de la toxicité par voie orale, en particulier pour des enfants avalant la recharge ?"

From medica news (Internet) : La DL50 de la nicotine est de 50 mg/kg pour les rats et 3 mg/kg pour la souris. 40 à 60 mg (0,5 à 1,0 mg/kg) peut être une dose mortelle pour l'homme adulte. La nicotine a donc une toxicité élevée comparativement à de nombreux autres alcaloïdes comme la cocaïne, qui a un DL50 de 95,1 mg/kg lorsqu'ils sont administrés à des souris.

Ainsi, la DL50 (50 % des gens exposés décèdent) n'est qu'un calcul en partant de pré supposés : les animaux ont une sensibilité d'autant plus grande aux produits, qu'ils se rapprochent de l'homme et l'homme est beaucoup plus sensible, d'où l'application de multiplicateurs de sécurité ("au pif"), pour en arriver à grosso modo, à une DL50 à 0,5 mg/kg pour l'être humain. La question d'une plus grande sensibilité chez les enfants, ne me semble, pas incongrue. Rappelons que pour la Méthadone, la DL50 est de 1 mg/kg.

Bon, un flacon de 10 ml à presque 20 mg le ml, contient donc 200 mg de nicotine. Pour être au delà de la DL50, il serait nécessaire de dépasser le poids de 4000kg. La question est donc très intéressante !

Les pneumopathies huileuses n’ont pas été évoquées.

La question des autorisatons, interdictions dans les lieux accueillant du public , très superficiellement. Seule la e cigarette ressemblant à une cigarette devrait être interdite selon Jacques Le Houézec (je suis d'accord pour des raisons de confusion avec des vraies cigarettes et donc du conglit éventuel généré, pour l'incitation pavlovienne à fumer que cela comporte)

L'interdiction des e cigarettes "crayons" n'a pas été abordée. Dommage !

CACE (sorte des référentiels des marchands de e cigarette) :

- Pas au moins de 18 ans
- Pas aux femmes enceintes
- Ne pas dire « Ce n’est que de la vapeur d’eau)

Une pneumologue dans l’assistance s’insurge contre la dangerosité de la e cigarette car elle s’interroge sur le devenir de l’ensemble des produits chauffés (dont les divers arômes) ce qui me semble recevable

Au total, les tabacologues de terrain partent de connaissances assez faibles concernant la e cigarette, et les "experts" qui "guident les décisions politiques, apportent des informations parcellaires, très discutables et variables dans le temps. Il suffit de se rapporter aux conférences du RESPADD, de la SRNT et aux recommandations de l'OFTa dont certains experts m'étaient totalement inconnus !!!, Rapport des experts de l'OFTa concernant la e cigarette. Un autre, JF Etter a refusé de le signer. A suivre.....

Ce FMT, même si l'ensemble des intervenants, ont assuré n'avoir été influencé par aucunes directives de Pfizer (ce que je crois) ont malgré tout saupoudré leurs diverses interventions, peu informatives de qualités attribuées à la varénicline.

Par ailleurs, ce dernier atelier est étrange, car il manifeste un prosélytisme certain pour la e cigarette. Et pourtant, pour certains de ces auteurs, le discours est changeant selon les circonstances...

 
  Articles (1157480)

 


Informations
pratiques
 
 
 
4 - Formation FRACTAL à destination :
  • Des professionnels
  • Du Public
 
 
 
 
 
 
10 - Partenaires de FRACTAL
  • Institutionnels
  • Privés
 
 
 
 
RECHERCHER :::..

Espace
adhésions
 
La Newsletter Fractal


INSCRIPTION
DESINSCRIPTION
 
..:: Téléchargements-
 
  Indices de fréquentation
 
 

 

© www.fractal.asso.fr